.
.
.
.
.
.

ARW - Army Ranger Wing

Officiellement l'ARW s'appelle "Sciathan Fianoglach an Airm", dénomination qui pourrait se traduire par "groupement Ranger de l'armée". L'ARW fait partie intégrante de l'armée irlandaise et est en charge de 2 types de missions :

- celle dites de guerre conventionnelle, ou "green", pour le milieu dans lequel elle est appelée à travailler
- celle de spécialistes "d'aide au pouvoir civil" ou "black", dans la lutte antiterroriste et la protection de personnalités

En plus des ces 2 missions les Rangers sont amenés à participer à l'amélioration des capacités militaires des différentes unités de toutes les armes, en testant et en évaluant certains équipements et en organisant et en participant aux excercices d'entraînement. Depuis sa création, l'unité a réalisé des échanges avec le GIGN, le GSG-9, le GIS, le BBE, un groupe nordique et le 10th Special Force Group américain.

Les Rangers aiment leur appartenance et se démarquent d'autres soldats en portant une insigne d'épaule ou il y est inscrit " Fianoglach " ce qui signifie guerrier légendaire comme s'ils voulaient continuer le mythe.

Le groupe ARW est un groupe qui fait parti intégrante des Rangers irlandais et qui est chargé des missions antiterroristes sur tout son territoire.

Histoire

C'est à la fin des années soixante, exactement de 1968 à 1971, que plusieurs officiers et sous-officiers des forces armées irlandaises sont envoyés aux Etats-Unis, suivre les différents stages Ranger organisés par les forces spéciales américaines à Fort Benning en Georgie.

A leur retour, ces hommes vont mettre au point des stages similaires au profit de différents éléments des forces armées irlandaises, afin d'amener aux standards internationaux l'encadrement des unités susceptibles d'être déployées hors d'Irlande.

L'ARW a été formellement créé conformément à la Loi de défense, par ordre du gouvernement le 16 mars 1980. L'ARW a reçu ses couleurs en 1981; Noir, rouge et or, signifiant le secret, le risque et l'excellence. En 1991, l'ARW a été autorisé à porter le béret vert.

Bien que cette unité n'ait jamais officiellement reconnu aucune opération, l'ARW aurait effectué plus d'une centaine d'actions majeures en 35 ans, spécialement contre l'IRA et ses différents composantes, mais aussi lors de prise d'otages ou d'interpellations à risque.

Maintes fois depuis la fin des années 70, les éléments de l'ARW seront déployés au sein du bataillon irlandais de la Finul au Sud-Liban, puis en 1993 plusieurs équipes de Rangers seront déployées en somalie avec l'UNOSOM II.

Organisation

Actuellement, l'ARW est aux ordres d'un commandant, secondé par un capitaine. Avec une centaine d'hommes, l'ARW est organisé en une cellule de commandement, deux platoons d'assaut, un détachement d'instruction et d'un détachement de support.

Chaque platoons aligne trois teams (équipes) d'assaut de six hommes chacun.

Après avoir servi un an dans une équipe d'assaut, un opérateur peut demander à rejoindre une équipe spécialisée telle que l'équipe de plongée de combat, l'équipe de parachutisme en chute libre et l'équipe de snipers

Des pelotons d'appui fournissent une expertise dans le désarmorcage d'explosifs, le traitement médical, les opérations maritimes et aériennes.

En cas d'attaque terroriste majeure, de détournement ou de prise d'otages, l'ARW peut être appelée à aider la Garda Emergency Response Unit de la police nationale, dans le passé, elle a été mise en disponibilité pour assister le Service pénitentiaire irlandais lors d'émeutes importantes.

Outre les missions militaires internationales, l'unité peut être déployée à l'étranger pour protéger les missions les diplomates irlandais (en particulier en temps de guerre ou de troubles civils dans les pays d'accueil), afin d'assurer une protection étroite aux membres du gouvernement irlandais voyageant à l'étranger, pour sauver des citoyens irlandais enlevés ou pour mener des opérations de renseignement.

Sélection

Les candidats doivent être membres actifs des Forces de défense permanentes de n'importe laquelle des trois branches (Armée, Corps aérien ou Service naval). Il n'y a pas de limite d'âge pour se présenter aux épreuves de sélection qui ont lieu une fois par an. En fait, I'âge ne compte pas, seul le physique fait la différence. Un candidat ne pourra se présenter que 3 fois pour les tests de l'ARW.

Durant les 4 semaines de tests les membres sont tous mis au même niveau et il n'y a plus de grades donc tous ont les mêmes chances et ne sont plus que des volontaires. A chaque sélection se présente à peu près 80 candidats près à subir toutes les souffrances, pour intégrer un groupe prestigieux.

Evaluation de base :

- Saut en hauteur dans une piscine
- 8 kilomètres de course TAP
- Parcours du combattant
- Parcours de claustrophobie
- Des tests individuels et d'orientation

Puis les instructeurs testent les compétences de commando. Avec des épreuves de reconnaissance en profondeur ou le candidat doit repérer des objectifs de jour ou de nuit puis les transmettre à ses supérieurs. Ils testent aussi les techniques de survie et de combat du soldat en lui donnant des fiches de route à suivre pour monter une embuscade ou pour défendre des zones ou des personnes contre des ennemis. En moyenne, les participants vont dormir 4 à 5 heures par semaine.

La finalité de ses tests est ponctuée par une marche de 45 km avec bien sûr tout l'équipement sur le dos pour corser la tâche. A la fin des épreuves se regroupent des officiers actifs de l'ARW et des instructeurs pour étudier chaque candidat cas par cas, ensuite ils passent un entretient et enfin le jour des résultats arrive, s'ils sont bons le candidat suivra une longue formation pour l'amener au niveau de leurs collègues, ceux qui ont échoué rejoindront leurs unités respectives.

Formation

Les membres du ARW irlandais peuvent intervenir dans les domaines urbains et donc ils enfilent la tenue noir d'intervention, mais lorsque que les opérations se déroulent en forêt ils enfilent les tenues vertes de camouflage. C'est pour cela que la formation contient deux phases l'entraînement "vert" et "noir".

Ainsi les futurs membres sont aptes aussi bien à libérer des otages dans un Airbus ou alors collecter des informations sur un groupe terroriste caché dans les montagnes ou dans la forêt.

Pendant 6 mois, ils devront satisfaire au cours de formation de base (Basic Skills Course), mais cette fois au sein du détachement d'instruction où ils continueront de porter le béret noir. Ce n'est qu'après cette formation-sélection que les élus, à l'issue d'une parade, recevront le béret vert tant convoité.

Les jeunes sélectionnés sont alors intégrés au sein des "Assault Teams" et vont réellement apprendre leur métier, à savoir les techniques pour les missions vertes de reconnaissance profonde (en anglais, Long Range Reconnaissance Patrol), de plongée, de démolition et de mise en place d'explosifs, ainsi que pour les sauts en parachute (avec un parachute T10). Tous seront brevetés sur une base aérienne irlandaise après cinq sauts en automatique, ils devront sauter au minimum cinq fois par an.

Pour les missions noires, la formation va comprendre le tir de précision et différents types d'assaut, contre les bus, les trains et les avions, le renseignement et la mise en place de moyens d'observation.

L'ARW a récemment révisé ses procédures de sélection et d'évaluation appelé Special Operations Force Qualification Course - SOFQ menée sur 10 mois.

La SOFQ est divisée en 5 modules distincts :

- Évaluation
- Compétences et leadership
- Opérations spéciales, techniques et procédures TTPs
- Tactiques, techniques et procédures de lutte contre le terrorisme TTP
- Formation continue

Le module 1 évalue le niveau de condition physique, la motivation et l'aptitude d'un candidat à progresser vers d'autres modules.

Les modules 2 à 4 comprennent l'évaluation et la formation en matière d'armes et de tir, l'entraînement tactique, les techniques et les procédures d'opérations spéciales (rôle vert) et les tactiques, techniques et procédures antiterroristes (rôle noir), Survie, Evasion, Résistance et Extraction (SERE), communication et formation médicale.

Module 5 La formation continue est la conclusion du cours SOFQ, et les candidats sont affectés à une unité opérationnelle ARW en tant qu'opérateur d'équipe d'assaut.

Opérations

Les Rangers ont assisté activement à un certain nombre de missions de maintien de la paix dans le monde entier avec les Nations Unies, l'Union européenne et le Partenariat pour la paix (PpP) de l'OTAN (la République d'Irlande n'est pas membre à part entière de l'OTAN, En raison de sa politique de neutralité militaire). Les déploiements individuels comprennent le Liban, la Bosnie, Chypre, l'Irak et le Sahara occidental.

Site non officiel