.
.
.
.
.
.

COMSUBIN - Comando Subacquei Incursori

COMSUBIN (Com ando Raggruppamento Sub acquei e In cursori Teseo Tesei) est l'unité des nageurs de combat et l'une des forces spéciales italiennes. Ce nom désigne en faite l'organisation générale des nageurs de combat italiens en passant par la formation et les moyens techniques.

L'Italie fut la première nation à utiliser des hommes grenouilles et des hommes torpilles. Les divisions navales italiennes sont considérées comme les précurseurs des forces spéciales navales modernes.

Leur histoire remonte à la Première Guerre mondiale et à l'opération contre le cuirassé autrichien-hongrois Viribus Unitis dans le port de Pula en 1918.

Dans la Seconde Guerre mondiale, les opérations célèbres étaient Suda Bay, Alexandria, Gibraltar et Malte.

Le groupe de nageurs de combat italiens, a vu le jour en 1938 sous le nom de Flottiglia Mezzi d'Assalto, qui a été réformé en 1940 sous le nom de Decima Flottiglia MAS.

Histoire

Après la fin de la Seconde Guerre mondiale, les vainqueurs ont interdit à l'Italie de maintenir le personnel des opérations spéciales. Le Decima Flottiglia MAS a été démantelé mais l'expérience de formation acquise pendant la guerre n'a pas été perdue, elle a été conservée dans les unités dispersées à travers la nouvelle Marine Militare .

- 1954 : L'Italie rejoint le Conseil de l'Atlantique Nord et les Nations Unies . Les puissances alliées ont cédé. Le Decima Flottiglia MAS a été réformé, et a eu plusieurs noms au fil des années.
- 1960 : Son nom a été renommé en Comando Raggruppamento Subacquei éd Incursori Teseo Tesei (Teseo Tesei Diver et Raider Commando Group, COMSUBIN) après Major Teseo Tesei.

COMSUBIN est actuellement basé dans trois détachements près du Golfe de La Spezia dans la région Ligurie du nord-ouest de l'Italie. Conformément à ses traditions, le commandement est connu depuis longtemps pour l'acquisition et l'utilisation d'armes non conventionnelles et d'armes légères.

Certaines nations, dont l'Italie, ont continué de fabriquer et de conserver des hommes torpilles après 1945.

Composante

Bien que techniquement qualifiée de forces spéciales, le COMSUBIN est spécialisé dans le domaine maritime. La tâche la plus importante du COMSUBIN est peut-être la destruction des ressources navales ennemies, en particulier par voie maritime.

Cependant, les six composantes principales de COMSUBIN accomplissent chacune des tâches nettement différentes, aussi essentielles les unes que les autres. Les opérateurs du COMSUBIN sont en grande partie tirés des rangs de la Marine de San Marco après un processus de sélection rigoureux.

- Le GOI (Gruppo Operativo Incursori)

Le GOI est une unité commando de nageurs de combat d'environ 150-200 hommes et peut être considéré comme la force la plus étroitement associée aux opérations spéciales maritimes. Les nageurs ont quatre missions spécifiques :

- Attaques sur les navires et les navires marchands pendant qu'ils sont dans le port ou en mer en utilisant une multitude de systèmes d'armes différents
- Attaques sur des installations et infrastructures civiles et militaires portuaires ou côtières jusqu'à 40 km de la côte
- Opérations antiterroristes en particulier sur les navires et dédiées à la récupération des otages
- Infiltration et maintien de longue durée sur le territoire hostile pour des missions de reconnaissance ou de ciblage naval à longue portée.

COMSUBIN GOI, porte le béret vert commando.

- Le GOS (Gruppo Operativo Subacquei)

Le GOS compte 200 personnes spécialisées dans la plongée libre avec de l'air à 60 m, de l'oxygène à 12 m, du nitrox à 54 m, de l'héliox à 150 m et à 300 m avec un mini sous-marin ou en combinaison spéciale. Leur tâche après la Seconde Guerre mondiale était de déminer la plupart des ports du nord de l'Italie ravagé par des années de guerre et plein de mines magnétiques et munitions dangereuses à bord des navires coulés. Ils l'ont accompli en grande partie en 1949, laissant l'économie italienne revenir sur la voie relativement rapidement. Depuis la Seconde Guerre mondiale, ils ont effectué des opérations de déminage, en particulier dans le golfe Persique, l'ex- Yougoslavie et l'Albanie. Un détachement d'entre eux fonctionne à partir d'un dragueur de mines de la Marine italienne . Ils se spécialisent aussi dans le sauvetage du personnel de la marine des navires et des sous- marins et assistent les autorités civiles dans les opérations de sauvetage maritime.

COMBUSIN GOS porte un béret bleu.

- Le GNS (Gruppo Navale Speciale)

Le GNS soutient et déplace les opérateurs, à l'aide de trois navires spécialisés : l'ANTEO, MARINO et PEDRETTI.

Le navire italien Anteo (A5309) est équipé d' un mini-sous-marin pour les opérations de sauvetage sous-marin à une profondeur de 600 m et est spécialisé dans le soutien aux opérations de plongée et en particulier le sauvetage des sous-marins en détresse.
Deux classes de navires ( Mario Marino et Alcide Pedretti ) sont des bateaux rapides dédiés à supporter des opérations.

- Le RCS (Raggruppamento Centro Studi)

Le groupe de centre d'étude tient l'ensemble de l'unité à jour avec les derniers équipements et les progrès technologiques dans les domaines spécialisés. Il est divisé en quatre sections principales : les armes et les explosifs, les matériaux et les véhicules, les matériaux expérimentaux sous-marins et la physiologie humaine sous-marine. Tous les médecins de la marine italienne se spécialisent à la section Submarine Human Physiology (en pathologie sous-marine navale). Le centre a une chambre hyperbare souvent utilisée pour la thérapie de décompression par les civils qui ont besoin de ce traitement.

- Le groupe formation

Le Gruppo Scuole est l'école de plongée et l'école des nageurs de combat, et forme tous les personnels (même n'appartenant pas au COMSUBIN) dans les tâches spéciales telles que la démolition d'obstacle en plongée et pour d'autres organes de l'État italien tels que la police et les forces de lutte contre l' incendie.

- Le groupe logistique

Le Groupe Logistique (Gruppo Logistico) est responsable des opérations d'entretien de toutes sortes et de la santé et du bien-être de tous les membres de COMSUBIN.

Capacité opérationnelle

Le COMSUBIN est d'abord et avant tout une unité secrète d'opérations spéciales. L'unité est composé d'environ 700 hommes.

Les unités de combat sont composés d'officiers et de sous-officiers volontaires d'une moyenne d'âge de 29 ans qui ont pour mission :

- Nage en surface et sous-marine
- Assaut sur les unités navales stationnaires et mobiles
- Déploiement en hélicoptères par divers moyens
- Mouvement de jour et de nuit sur tous types de terrain
- Déploiement à partir de sous-marins et en surface
- Utilisation de parachutes automatiques et commandés
- Utilisation d'armes, d'explosifs et d'armements spéciaux
- Capacité de résider dans un territoire hostile inconnu à long terme
- Utilisation de divers véhicules terrestres s

Après qu'un membre ait obtenu le titre de nageur, il peut occuper un certain nombre de spécialisations, notamment :

- Parachutiste en chute libre
- Analyste photographie aérienne
- Explosive Ordnance Disposal (Démineur)
- Instructeur militaire des troupes de montagne
- Photographe naval et sous-marin

Les anciens nageurs de COMSUBIN peuvent rejoindre d'autres branches de l'unité d'élite pour continuer à servir dans la Marine ou peuvent rejoindre d'autres parties de l'armée comme instructeurs. Les opérateurs supérieurs peuvent être transférer à l'Agence italienne de renseignement militaire "AISE" avec leurs homologues de l'armée de terre, l'armée de l'air et Carabinieri.

Déploiement à l'étranger

Le COMSUBIN a été déployé en :

- Mer Adriatique, inspection des navires de la marine marchande en raison de l'embargo de l' ONU contre les anciennes républiques yougoslaves.
- Albanie, principalement pour escorter et patrouiller.
- Liban , principalement pour escorter et patrouiller.
- Golfe Persique , l'inspection des navires de la marine marchande en raison de l'embargo de l' ONU contre l'Iran .
- Rwanda, évacuant les Occidentaux des avant-postes missionnaires au cours de la guerre civile au Rwanda en 1994-1995.
- Somalie, principalement pour escorter et patrouiller.
- Afghanistan, à l'appui de la FIAS .
- Irak, en soutien à Antica Babilonia (le contingent italien de la force multinationale)

Site non officiel