.
.
.
.
.
.

FORFUSCO - Force maritime des fusiliers marins et commandos

La force maritime des fusiliers marins et commandos (FORFUSCO) est une des 4 composantes de la Marine nationale avec la force d’action navale, la force océanique stratégique et la force de l’aéronautique navale.

Elle compte environ 2.300 personnels, militaires et civils, réparties au sein de 18 unités implantées sur 10 sites en France. La FORFUSCO est articulée autour de deux grandes composantes :

- les unités de fusiliers marins qui sont les forces spécialisées protection-défense de la marine
- les unités de commandos marine qui sont les forces spéciales de la marine

Le centre de gravité de la force est situé à Lorient, avec la base des fusiliers marins et des commandos où se trouve notamment l’état-major de la force, et 6 des 7 unités commandos, l’ensemble étant colocalisé avec l’école des fusiliers marins.

Fusiliers Marins, qui n'appartiennent pas aux Forces Spéciales

Fusiliers marins (non forces spéciales)

Les groupements et compagnies de fusiliers marins sont dédiés à la protection des sites sensibles de la Marine (port militaire, base d'aéronautique navale, station de transmissions, dépôt de munitions). Les fusiliers marins sont aussi partie intégrante des bâtiments en tant que service intérieur - en argot marine, la « bidellerie ».

Un groupement de fusiliers marins (GFM) assure la protection du port militaire de Toulon, de la base d'aéronautique navale d'Hyères Le Palyvestre, de la station de transmissions du Fort de Six Fours, un groupe d'intervention et de renfort (GIR) lui est rattaché. L'autre groupement de fusiliers marins assure la protection du port militaire de Brest, de la base d'aéronautique navale de Landivisiau, de la station de transmissions de Kerlouan, un groupe d'intervention et de renfort (GIR) lui est également rattaché.

Les compagnies de fusiliers marins (CIFUSIL) sont au nombre de sept. Elles assurent la protection des sites suivants :

- Port militaire de Cherbourg,
- Base sous-marine de l'île Longue et pyrotechnie de Guenvénez,
- Base d'aéronautique navale de Lann-Bihoué,
- Base d'aéronautique navale de Lanvéoc-Poulmic (unité recréée le 1er septembre 2011 après la fermeture de la base d'aéronautique navale de Nîmes-Garons),
- Centre de transmissions de la Marine nationale de Rosnay (Indre),
- Centre de transmissions de Sainte-Assise (Seine-et-Marne),
- Centre de transmissions de France Sud à Villepinte et Saissac (Aude)

Ces sept compagnies envoient des détachements qui se relaient tous les quatre à six mois pour assurer la protection des centres de transmissions de Fort-de-France, Mahina et Super Mahina près de Papeete, de Ouen-Toro à Nouméa, de Rufisque près de Dakar.

Commandos Marine (forces spéciales)

Les Commandos Marine sont entraînés à mener des actions ciblées en des lieux où il n'est pas envisageable de déployer une force dans son ensemble. Ils sont prioritairement employés par le Commandement des opérations spéciales (COS) depuis 1992. Ils sont au nombre de sept : Commando Hubert, Commando Jaubert, Commando Kieffer, Commando de Montfort, Commando de Penfentenyo, Commando Ponchardier, Commando Trepel.

FORFUSCO contenait autrefois la composante anti-terroriste de la Marine nationale sur la façade maritime atlantique (contrepartie du commando Hubert situé en région maritime Méditerranée) et anciennement connues sous l'appellation de groupe de combat en milieu clos GCMC, ils ont été intégrées depuis 2001 au sein des commandos Jaubert et Trépel.

FORFUSCO constituent la branche opérationnelle de la Base des Fusiliers Marins et Commandos, notamment le Secteur des vecteurs nautiques commando, SVNC (vecteurs nautiques d'assaut mer et équipages opérationnels).

Site non officiel