.
.
.
.
.
.

Groupes d'Intervention Suisses

La Suisse dispose de plusieurs types de troupes d'élite en cas de missions dangereuses ou délicates. Les polices cantonales se sont dotées de groupes d'interventions spécialisés. Quelques villes ont aussi des sections d'élite.

Au niveau fédéral, l'unité Tigris, sous l'autorité de la police judiciaire fédérale, est chargée des interventions dangereuses. Enfin, l'armée dispose du CFS (commandement des forces spéciales), qui regroupe les unités spéciales chargées des interventions à l'étranger.

Présentation

La Suisse un pays neutre qui durant son histoire n'a pas connu les attaques terroristes comme certains de leurs voisins. Mais cela ne leur empêche pas de prévenir et de se protéger. C'est pour cela que dans chaque cantons comme en Allemagne des petits groupes d'interventions ont été formé pour lutter ou résoudre des situations à hauts risque. Des groupes très entraînés et bien équipés.

Les groupes antiterroristes et d'intervention Suisse s'organisent comme les antennes RAID et GIGN en France par exemple ou comme les SWAT aux USA, c'est à dire qu'ils ne couvrent pas tout le territoire mais doivent gérer des lands ou des cantons. La Suisse ne possède pas réellement d'unité nationale emblématique du type GIGN ou RAID mais privilégie des groupes locaux plus mobiles et plus rapidement sur place, mais le Tigris à une compétence tout de même fédérale.

En Suisse chaque canton possède sa police fédérale et cette dernière est commandée par un Bureau Fédéral dépendant de Département de la justice ou de la police. Nous retrouvons la même organisation en Allemagne avec les SEK Sondereinsatzkommando mais les allemands disposent d'une unité nationale le GSG-9 capable de réaliser des opérations plus importantes et s'il le faut le KSK avec les forces spéciales allemandes.

Répartition

. Office fédéral de la police
> TIGRIS
. Police cantonale genevoise
> BI - Brigade d'Intervention
. Gendarmerie vaudoise
> DARD - Détachement d'action rapide et de dissuasion
. Canton de Berne
> GENTIANE
. Canton de Zurich
> SKORPION
. Canton de Bâle-Campagne
> BARRACUDA
. Police neuchâteloise
> COUGAR
. Canton du Valais
> GRIV - Groupe d'intervention du canton du Valais
. Canton du Jura
> GITE - Groupe d'intervention et Tireurs d’Élite
. Canton de Fribourg
> GRIF - Groupe d'intervention de la police cantonale fribourgeoise
. Suisse centrale
> LYNX

...

TIGRIS

TIGRIS : est le nom d'une unité spéciale de la police judiciaire Fédérale (PJF) suisse créée en 2003. Ses interventions sont ordonnée par le Ministère Public de la Confédération Suisse ou l'Office Fédéral de la Justice.

Elle comporte plus d'une quinzaine d'hommes et est active dans les perquisitions, les recherches ou arrestations de personnes particulièrement dangereuses.

En décembre 1999, le parlement suisse acceptait avec plus de 170 voix que la Confédération suisse dispose de plus de compétences en matière de poursuite de la grande criminalité. C'est l’Office fédéral de la police (Fedpol) qui prit la décision de créer l'unité Tigris pour les tâches opérationnelles liées à ce mandat.

Tigris a été développé entre 2004 et 2005. Son financement annuel est d'environ 2,7 millions de francs suisses. Son centre d'entraînement a couté 2,9 millions de francs suisses.

Elle est aussi active dans la criminalité transfrontalière, le terrorisme, les délits à l'explosif ou l'espionnage.

Elle forme au tir et à l'entrainement les collaborateurs armés de l'Office Fédéral de la Police (fedpol).

Cette unité fédérale intervient lors de délits dont la compétence incombe à la confédération comme la criminalité transfrontalière, les infractions conte les lois sur le matériel de guerre, le matériel nucléaire et le contrôle des biens.

L'unité d'intervention a mené 130 interventions jusqu'au début 2009 en collaboration avec 21 cantons, dont l'arrestation de Gerhard Ulrich.

Lorsque TIGRIS intervient suite à la demande des autorités d'un canton, les lois cantonales s'appliquent. Elle travaille en collaboration avec 21 cantons suisses.

SKORPION

L'Interventionseinheit Skorpion, signifiant en français "Unité d'intervention SKORPION", est l'unité spécialisée de situation de crise de la Police de Zurich en Suisse. Elle intervient sur les prises d'otages, arrestations de criminels ou de suspects dangereux et épaule les unités de la police criminelle.

Comme toute unité d'intervention, elle s'entraine régulièrement dans des bâtiments publics ou privés, bus, autobus, tramways, aéroport, avions, trains ...

Leurs membres sont recrutés dans la police zurichoise et doivent remplir des exigences et une sélection de haut niveau : Sang froid, savoir faire, connaissances tactiques, conditions physiques ... L'unité se déploie rapidement sur tout objectif et possède l'équipement dernier cri pour intervenir. SKORPION est l'une des plus anciennes unité spéciales de la Suisse.

Ils sont équipés de véhicules blindés dérivés de la technologie militaire

GITE

Le GITE pour "Groupe d'Intervention et Tireurs d'Elite" est une unité de la police cantonale jurassienne suisse.

Créé en 1980, ses missions sont d'épauler les unités locales de la Police jurassienne suisse dans l'interpellation de suspects dangereux ou de forcenés, la prise d'otages mais aussi ils sont chargés de la sécurité de conseillers fédéraux suisses.

Elle est composé d'une quinzaine d'hommes dont 2 tireurs d'élite et s'entraine dans toutes sortes de lieux pour intervenir rapidement.

Les groupes d'intervention et anti-terroristes suisses s'organisent comme les SWAT aux USA ou les SEK en Allemagne, c'est à dire qu'ils ne couvrent pas tout le territoire.

GENTIANE

L'Unite spéciale Gentiane est une unité d'élite de la Police cantonale de Berne en Suisse.

Créée en 1972, peu après le drame de Munich aux Jeux Olympiques, cette unité regroupe des policiers qui interviennent dans les prises d'otages, maitrises d'un forcené, la protection de personnalités suisses.

Elle intervient 24h/24 en soutien de la police cantonale bernoise dans les situations difficiles.

Elle s'entraine, comme toute unité spéciale, aux interventions les plus compliqués et est équipée de matériels d'interventions les plus sophistiqués.

COUGAR

Police de Neutchatel

Fondé en 1976, le COUGAR est d'abord composé de membres non permanents. En 1998, le Conseil d'Etat approuve la création d'un groupe permanent. La mission prioritaire du COUGAR est l'intervention en cas de prise d'otages. De par l'évolution de la criminalité, les missions se sont diversifiées: interpellations d'individus dangereux, conduite de détenus dangereux, maîtrise de forcenés, découverte d'explosifs, intervention en milieu difficile. Les membres du groupe d'intervention ont également pour mission de renforcer la police neuchâteloise dans le cadre du maintien de l'ordre, d'opérations de grande envergure et donnent de l'instruction principalement dans le cadre du tir, des moyens de contrainte et de la sécurité personnelle. Le COUGAR recrute parmi les gendarmes. Les candidats sont soumis à des tests physiques, de tirs et de courage. Ils suivent ensuite un cursus sur une année qui se conclut par un cours intensif au niveau romand d'une durée de 2 semaines.

(GI de Genève)


GIPL - Groupe d'intervention de la police de Lausanne

Les policiers du Groupe d'Intervention de la Police de Lausanne assurent des missions spécifiques et suivent un entraînement intensif.

Ils doivent être en mesure de faire face aux agressions, hold-up et prises d'otages qui peuvent se produire n’importe où, n'importe quand.

Ils disposent d'un équipement et d'un armement particuliers. Ils interviennent également en renfort dans des situations particulièrement dangereuses.

" J'ai intégré le GIPL en 2007. C'est le désir de dépassement personnel et le côté dynamique du métier qui m'ont poussé à rejoindre cette unité. Avec mes collègues, nous formons un groupe soudé, l'esprit d'équipe est très marqué, surtout lors des interventions. Nous suivons une formation continue intensive. Nos compétences sont mises au profit de tout le corps de police, de la police judiciaire comme de police-secours."

Site non officiel