.
.
.
.
.
.

SWAT : Special Weapons and Tactics

Présentation

Le territoire des Etats-Unis d'Amérique est si vaste que l'administration de sécurité placé à Washington demande aux différentes municipalités de créer leur propre unité spéciale pour qu'elles puissent intervenir très rapidement sans obligatoirement devoir attendre plusieurs heures l'arrivée d'unité nationale comme le HRT (Hostage Rescue Team) du FBI.

Les USA connaissent l'un des taux de criminalité les plus importants de la planète malgré que ce soit le pays le plus riche au monde. De plus chaque Etat à beaucoup d'indépendance au point de vue juridique et dans certaines zones le port d'armes est autorisé pour le personnel civil.

Les équipes SWAT sont appellées à intervenir lors de situations présentant des risques pour la vie trop élevés pour des agents de police normaux. Les exemples les plus courrants sont les prises d'otages, mais d'autres situations tel les perquisitions et les services de protection à risque élevé surviennent assez fréquemment.
Étant parfois utilisées en dernier recours, les équipes SWAT se doivent de faire preuve d'un haut niveau de compétences, d'où la nécéssité d'un entraînement intensif et d'un équipement diversifié. En réponse à la violence urbaine accrue au début des années 1960, les services depolice américains ont commencé à utiliser des stratégies militaires contre les suspects armés et barricadés.

Le service de police de Los Angeles fut le premier à disposer à plein temps d'une unité tactique. Les SWAT, future LAPD (Los Angeles Police Departement) dirigés par Daryl F. Gates, vont révolutionner les techniques de gestion de crise dans le monde entier.

Les véhicules locaux des policiers sont très bien armés et que les SWAT locaux mettent un point d'honneur à leur protection avec s'il le faut des véhicules blindés type M-113 à chenille ou des boucliers sur roues de classe IV et qui ne pèse pas moins de 75 kilos et qu'ils doivent déplacer par le biais de trois roues.

Histoire

Août 1965 : les émeutes de Watts qui durant sept jours rassemblérent plus de 10 000 personnes ont rapidement pris une tournure dramatique: 34 morts et plus de 1000 blessés. Le LAPD face à cette situation tragique pris conscience que pour contenir ce type d'événement, il faille développer des techniques novatrices et elaborées.

Ce sentiment s'est renforcé aux prémices de l'incident connu sous le nom de The Surrey street shootings. Gates témoignera par la suite de l'inéfficacité des techniques d'intervention de l'époque : " j'ai compris que nous devions concevoir une autre méthode pour neutraliser les tireurs isolés ou barricadés."

Gates et plusieurs de ses officiers se documentérent sur les tactiques militaires employées et recrutérent les meilleurs tireurs de précision du service. A ses débuts, le groupe ne disposant pas de budget d'équipement fît preuve d'ingéniosité en confectionnant, améliorant son matériel: fusils individuellement modifiés, miroirs, outils etc.

Les SWAT firent leur apparition pour la première fois, le 8 décembre 1969 dans une confrontation fort mouvementée à l'arme automatique et à la grenade avec les Blacks Panthers. En 1971 , le LAPD décide de transférer les SWAT à Los Angeles. Un lieutenant, six sergents et soixante officiers de police composent cette nouvelle unité et sont affectés à une division métropolitaine surnommée "Groupe D".

Bien que le SWAT ait justifié son existence plusieurs fois pendant les années 1970, il faudra la décision de Los Angeles d'accueillir les Jeux Olympiques de 1984 pour que la ville décide de fournir l'aide financière nécessaire pour équiper cette unité d'intervention en armements spéciaux.

Aujourd'hui, le SWAT a largement démontré son efficacité dans des situations difficiles et est considéré comme une unité d'élite à part entiére à travers le monde.

Missions

Les SWAT ont comme premier rôle l'appui aux autres unités surtout pour les arrestations, même si ses dernières ne paraissent pas délicates les autorités préfèrent déployer le SWAT pour ne prendre aucun risque car les armes sont très fréquentes dans ce pays.

Pour des missions plus particulières certains SWAT comme celui de Los Angeles possède un hélicoptère Bell 206 Jet Ranger armé d'une mitrailleuse légère M60, il peut aussi leur servir pour réaliser des assauts sur des toits en cas de porte d'entrée barricadée, de plus un hélicoptère avec son bruit et son effet visuel peut servir de point de diversion, ce qui pourrait bénéficier à une équipe d'assaut pour investir un bâtiment couvert par le bruit des turbines.

Ainsi nous pourrions dire pour finir que les SWAT sont des groupes d'intervention urbains et ont le plus souvent des zones d'action restreintes eu agglomération ce qui est déjà énorme quand on voit la taille des villes américaines.

Sélection et formation

Les agents qui font partis des SWAT sont tous des professionnels, aptes à résoudre toutes les situations qu'ils pourront rencontrer. Pour cela dès leur sélection de nombreux candidats sont écartés pour leur faible capacité physique ou de concentration.

Pour les sélectionner les instructeurs vont leur faire passer des tests de base pour évaluer leur agilité avec des montés de corde et des tests de tir. Les pompes, les tractions et la course d'endurance sont des épreuves incontournables.

A la fin de ses épreuves il reste encore beaucoup de candidats, ses derniers finiront d'être sélectionnés pendant la phase d'évaluation qui dure 15 jours et durant lequel tous les candidats restant devront suivrent les entraînements quotidiens des SWAT et ainsi leurs aînés pourront voir s'ils tiennent la route.

Si tout ce passe bien les hommes seront aptes mais ne rejoindront pas directement une équipe d'assaut car ils passeront d'abord par un centre de formation plus poussé ou ils apprendront notamment les différents gestes de premier secours et devront lire de nombreux livres sur la loi et l'ouverture du feu.

Entraînement

La majorité des entraînements portent le nom de CQB ( Close Quarter Combat ), et qui demande des bâtiments en préfabriqués en planches de bois avec des cibles doublées d'une couche blindée pour ne pas que les ogives aient dans tous les sens.

Les bâtiments forment soi des pièces d'appartement ou peuvent être aménagés pour inventer une salle de classe ou les allées d'un train ou d'un avion. Les techniques de combat au corps à corps sont très souvent analysées et enseignées par des anciens champions locaux.

La course d'obstacle, est aussi une particularité très importante pour la musculature d'un homme du SWAT. Voici les différents obstacles que peut contenir une course d'obstacle :

Le filet : L'homme du SWAT doit traverser un filet suspendu horizontalement avec tout son équipement!
Le mur : L'officier s'élève sur un mur de plus de 2 m de haut.
La corde : L'officier doit pouvoir monter une corde de plus de 6 mètres de haut, avec bien sûr tout son équipement !!
Le conduit : L'officier doit passer par un conduit étroit.
Les pneus : L'officier doit courir à travers plusieurs dizaines de pneus.

"Killing House"

L'entraînement se déroule dans une maison ordinnaire, avec des obstacles : meubles, portes, fenêtres, etc... Ce genre d'exercices nécessite du GSS "grenades aveuglantes", parce qu'il y a souvent beaucoup de portes dans une maison, donc, quand il ouvre une porte, il peut y avoir des ennemis cachés sur le côté, alors elles sont jetées dans une pièce avant l'entrée d'une équipe.

Les précieuses secondes gagnées pendant que les ennemis potentiels se remettent des effets de l'explosion peuvent faire toute la différence entre la vie et la mort pour une équipe utilisant cette tactique bien définie

Armement

Les USA sont de grands producteurs d'armes notamment avec des firmes très reconnues et travaillant avec l'armée comme Colt ou Swith & Wesson. C'est pour cela que les SWAT disposent d'une armurerie très complète, alignant autant de fusils à canon lisse (shotgun) que de fusils d'assaut.

Site non officiel