.
.
.
.
.
.

Centre ARES - Académie des Forces Spéciales

Le Centre ARES accueillera l’académie des forces spéciales de l’armée de Terre

L’année 2016 sera marquée par plusieurs changements pour les unités des forces spéciales de l’armée de Terre. Pour commencer, à partir de juillet prochain, elles ne feront plus partie d’une brigade mais d’un commandement dédié (COM FST).

En outre, il sera créé un "Groupement d’appui aux opérations spéciales", avec l’idée de puiser dans les régiments spécialisés des capacités que les forces spéciales de l’armée de Terre ne disposent pas en propre (guerre électronique, déminage, NBC, etc).

 

Mais l’une des nouveautés de cette réforme, prévue par le plan "Au Contact", sera le renforcement du "pilier" formation des forces spéciales Terre avec la création d’une "académie", laquelle sera installée au Centre ARES, à Pau. C’est un "changement profond dans les moyens mis à disposition pour l’instruction des unités de la brigade", assure l’armée de Terre.

Cette académie, qui dépendra directement du CFST, permettra de mutualiser les formations de cursus et de spécialité au profit des cadres et des opérateurs des unités des forces spéciales de l’armée de Terre. Pour cela, ARES dispose d’un centre de tir adapté ainsi que d’un complexe permettant de simuler des configurations de combat en zone urbaine et elle sera dotée d’une nouvelle zone prévue pour effectuer des tirs de longue distance.

« Il n’est pas question de se substituer aux centres de formation délégués des régiments. Chaque unité a des domaines de compétences qui lui sont propres, mais réunir les stagiaires de chaque régiment permet de leur apprendre à mieux se connaître », explique le lieutenant-colonel Mathieu, chef de la division formation.

L’académie assurera une partie de la formation des officiers du COM FST. Les lieutenants y suivront des stages communs tandis que les capitaines y apprendront, à partir de fin 2016, à commander une Task Unit (TU) et à conduire une mission spéciale.

 

Cette académie proposera d’autres types de stages dans des domaines variés, allant de la cyberdéfense aux compétences liées au NRBC (Nucléaire, radiologique, biologique, chimique) en passant par le tir de missiles Javelin.

Enfin, l’entraînement des forces spéciales Terre relèvera également du Centre ARES, lequel sera chargé de programmer les exercices nationaux et internationaux.

« Notre centre ARES va faciliter la synergie en interne, mais aussi à l’extérieur de la brigade. L’arrivée de 25 instructeurs supplémentaires va permettre à l’armée de Terre de mieux nous connaître à travers la formation et la certification OPEX pour les unités du groupement d’appui aux opérations spéciales (GAOS). Le but est de pouvoir les engager le plus rapidement possible à nos côtés en opérations, dans les meilleures conditions », a conclu le lieutenant-colonel Mathieu.

Lire notre article sur le CTA - Complexe de tir adapté

Site non officiel